Accueil du site - Problématiques - Si nous parlions d’Internet…

Recherche

Dans notre pratique quotidienne et depuis un certains nombres d’année, Internet a pris discrètement une place. Les « no life », les harcelés, les harceleurs… (et bien d’autres pratiques), les insultes et commentaires désobligeants se sont imposés à nous. Nous avons remarqué que bien souvent les jeunes n’étaient pas au courant des limites, règles… qui s’imposaient aussi à ce mode de communication. En cas de poursuites la réaction la plus rencontrée est l’incrédulité. Quant aux personnes qui en sont victimes cela ne se cantonne plus aux vedettes stars ( pensons à la sœur même du fondateur de Facebook qui a posté des tweets assassins dernièrement pour défendre sa vie privée) mais bien aussi à monsieur et madame tout le monde. Les jeunes eux même en pâtissent. Ces désagréments sont monnaie courante. Pourtant nous continuons tous à utiliser Internet. C’est bien que nous voyons en ce mode de communication et d’information du positif.

Il s’est donc imposé à nous. Que se soit dans les familles ou à l’école, la question devient : Comment en faire un plus en limitant au maximum les inconvénients ? Cette question devient de plus en plus pertinente à mesure que se développent des applications en tout genre comme les réseaux sociaux.

Il semble bon :

-  de s’informer
-  de faire l’état de ses connaissances en la matière
-  de se créer des règles d’utilisation
-  d’ouvrir un débat sur cette question

Sans être exhaustif, se sont là quelques points qu’aborde le site www.jeunes-internet.be . Ce site est l’oeuvre d’organismes oeuvrant pour la jeunesse :
- Arpège (AMO)
- SDJ (AMO)
- Chantecler (MJ)
- Les charbons (MJ)
- Le phare (MJ)
- La Plate-Forme (MJ)
- Maison des jeunes de Quiévrain (MJ)

Il a été conçu avec le soutien du Conseil d’Arrondissement de l’Aide à la Jeunesse de Mons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Par Benoît Moury, directeur à l’AMO Transit.