Accueil du site - Que fait-on ? - Travail social communautaire - Outils d’animation - Place aux parents

Recherche

Place aux parents, oui, mais pas toute la place…

Dans le cadre du programme de prévention générale du CAAJ de Mons et en lien avec la thématique du décrochage scolaire, nous avons mené une recherche sur l’accueil des parents dans l’enseignement fondamental.

Les AMO J4, La Rencontre, Ancrages et Transit ont collaboré dans la réalisation de ce projet, en partenariat avec Monsieur Beague de la fondation Françoise Dolto et Madame Peirera de Ressources-enfance.

Ce projet est basé sur l’hypothèse de l’importance de l’alliance éducative entre les acteurs de l’école et les parents :

En effet, nous pensons que l’enfant a besoin d’avoir en face de lui des adultes qui puissent interagir le plus harmonieusement possible. Il existerait un lien entre la qualité de la relation établie entre les adultes (acteurs de l’école) et le bien être de l’enfant. Parents et enseignants agissant de concert offrent un cadre cohérent, ce qui est tout bénéfice pour l’enfant.

Vingt-et-une écoles tous réseaux confondus ont participé à notre projet. Une enquête sur base de questionnaires a été réalisée dans le but de rassembler les pratiques d’accueil des parents déjà existantes et dégager des pistes autour des moyens à mettre en place pour favoriser l’alliance éducative. Les questionnaires destinés d’une part aux parents, d’autre part aux équipes éducatives, abordaient divers thèmes tels que la place des parents au sein de l’école, l’image de chacun, la qualité de la relation, …

De ces questionnaires ont émergé certains constats. (Les résultats complets de la recherche sont disponibles sur simple demande à l’AMO).

• Parents et équipes éducatives ont des attentes similaires par rapport à l’école et son équipe éducative.

•Parents et équipes éducatives sont d’avis qu’une bonne communication favorise la réussite scolaire : le défi c’est celui du « comment » construire la confiance nécessaire ?

• Les divergences autour de la place et fonction du comité des parents nous semblent nuancées.

• Richesse par rapports à la diversité des dispositifs de communication (cahier de communication, valves, boîte à suggestions, mots écrits, dialogue…).

• L’ampleur et la diversité des tâches sous la responsabilité des directions nous interpellent.

• Gérer les conflits entre parents et enseignants, relève, pour la direction, d’occuper une place qui n’est pas toujours évidente : ne pas remettre en question la crédibilité de l’enseignant et en même temps rester à l’écoute du parent.

• Les directions semblent se retrouver de plus en plus confrontées à des problèmes d’agressivité et de violence chez les jeunes enfants, … et chez les parents.

• Le rejet de la « totale responsabilité » sur l’autre : pour les parents, c’est l’école qui ne fait pas son boulot et pour l’école, ce sont les parents qui sont démissionnaires et qui attendent beaucoup de l’école en général.

• Les parents avec qui l’école a régulièrement des contacts, ne sont pas nécessairement ceux que l’école aurait besoin de rencontrer.

• Dans certains cas, lorsque l’école devient un espace de rencontre informel pour les parents, les enseignants peuvent le vivre comme un envahissement de leur territoire.

• Peu de connexions entre le secteur de l’Aide à la Jeunesse et celui de l’enseignement, voire des contradictions entre les politiques menées dans les 2 secteurs, même si tous deux relèvent de la Communauté française. • Chaque école (équipe éducative, enfant, parent) a son histoire, sa réalité. Il faut donc partir de ses besoins, de ses attentes, pour mettre en œuvre un partenariat dans lequel la relation famille – école peut être abordée.

Suite à ces différents constats, des questionnements et des pistes de travail ont été émis :

• Quelle place fondamentale occupe la direction dans ce triangle : Ecole – Famille – Enfant ?

• Quelle place est donnée aux aspects relationnels au sein de l’équipe éducative ?

• Envisager des ateliers de discussions pour les parents (espace – rencontre), gérés par des organismes extérieurs (CPMS, AMO, …) ?

• La création de partenariats et de réseaux autour de l’école afin d’orienter au mieux les parents ? quelle orientation demandent-ils ? Ces constats, réflexions et pistes de travail ont fait l’objet d’une rencontre avec les différentes écoles. Le résumé des échanges de cette rencontre sont aussi disponibles sur simple demande à l’AMO. A l’heure d’aujourd’hui, nous constatons que gérer les relations entre les différents acteurs de l’école n’est pas facile. En effet, nous avons du revoir nos ambitions à la baisse puisque imaginer un programme de prévention général sur l’accueil des parents pour l’ensemble des écoles participantes est une utopie. Nous constatons que chaque école a sa propre réalité et ses propres besoins. Ces questions se travaillent au cas par cas et surtout, à la demande des écoles pour qui cela doit être une priorité. Si ces questions vous concernent, n’hésitez pas à nous contacter en vue de vous associer à notre réflexion.

Par Rosaria Dello Spedale et Sonia Renero du personnel psycho-social de l’AMO Transit.


AMO Transit

amotransit@skynet.be

Tél. :064/261242

Gsm : 0498/848861

Fax : 064267080.