Accueil du site - Que fait-on ? - Travail social communautaire - Outils d’animation - Action et reflexion sur la vie affective et sexuelle (A.R.V.A.S)

Recherche

ARVAS est un groupe d’Actions et de Réflexions sur la Vie Affective et Sexuelle des jeunes. Depuis 2004, ce groupe constitué de travailleurs sociaux de l’asbl Transit, du planning familial « La Bulle » à La Louvière et des PSE d’Haine-Saint-Paul (Promotion de la Santé à l’école) a mis en place un programme d’animations sur la sexualité à l’attention de jeunes âgés de 14 à 17 ans provenant des écoles secondaires du réseau libre de la région. Dans le cadre de ce projet un outil pédagogique sous forme audiovisuelle a été réalisé relatant la vie amoureuse des jeunes et comprenant ainsi les différentes étapes d’une relation. Ce film sert de support d’introduction à la matinée d’animation sur les grossesses précoces.

Finalité : Aider le jeune à mieux s’approprier sa santé en matière de vie affective et sexuelle.

Objectifs : Informer les jeunes sur leur corps, la contraception, les maladies sexuellement transmissibles… Faire en sorte que chaque jeune devienne acteur de sa sexualité et sa vie affective. Qu’il mesure davantage les risques pris lors de relations sexuelles non protégées et sans fondement affectif réel. Diminuer le nombre de grossesses précoces, d’avortement et de maladies sexuellement transmissibles dans notre public scolaire.

Déroulement : Les animations se déroulent en 3 étapes : 1)Animation réalisée à l’école par le service PSE (Médecin et infirmière) sur les aspects physiologiques et les moyens contraceptifs. 2)Animation réalisée à l’école par le Planning familial et l’AMO Transit sur les aspects sociaux de la sexualité. 3)Animation réalisée au centre de Bien-Naître en collaboration avec un gynécologue pour familiariser les jeunes à la consultation gynécologique (visite des locaux, visualisation d’un film sur les relations amoureuses des jeunes et mise en scène d’un jeu de rôle par les jeunes).

Extrait du film « Quand Allan rencontre Emilie »

Par Maria Morelli, Michaël Chainis et Rosaria Dello Spedale, du personnel psycho-social de l’AMO Transit.